• Je raconte ma vie

    Posté le 20 novembre 2016

    Ecrit par latetefroide

    Mots-clefs

    , ,
    Quand je fais deux pompes

    Vous le savez, j’ai pris ma bonne résolution 2016 en septembre 2015 (logique) en reprenant le sport ! Ca a commencé par des cours de zumba avec la pétillante Mélanie et ça s’est poursuivi par des cours de CrossFit avec Aurélien, lui aussi pétillant, mais dans un autre style je dirais.

    Les 2 premiers mois, j’arrivais au CrossFit avec ma boule, celle que j’avais au ventre avant de venir. Je priais avant, pendant… et après je n’avais que mes soupirs et mes larmes pour parler à Dieu. Tout en moi tremblait, mon cœur, mes bras, mes jambes, mes vêtements. J’avais des courbatures à des endroits improbables. Faut dire que les premiers mois, tu redécouvres… Même pas, tu découvres carrément ton propre corps. – «  Aie, j’ai mal au tibia, bizarre ? – Normal, t’as plein de muscles autour ! – Et je les ai travaillés au point d’avoir mal ?! T’es sérieux comme coach toi ?!» Et puis, – «Aie, j’ai mal au dessus de la poitrine ! – Ah, ça c’est les pectoraux ! – Quoi, tu m’as fait bosser mes pec’ ? Crossfit, 1 – Féminité, 0.

    Chaque WOD (work out of the day) est différent alors je ne sais jamais pas à quelle sauce je vais être mangée. Et surtout, voici le vrai problème : combien de tours de lotissement je vais devoir me taper. Non parce qu’au début on en fait 3 pour l’échauffement, mais ce n’est pas exclu qu’il y en ait quelques uns qui traînent dans le WOD ; et ça, ça m’énerve. Exemple de WOD : 10 tractions + 1 tour, 4 rounds ; ou 40 squat + 1 tour, et tu fais le plus de rounds possible pendant 20 min ! – « oh ! Mais t’as cru que c’était gratuit ou quoi les tours ? ». Tu finis ton WOD, t’es mort, mais Aurélien n’en a pas fini avec toi. Place au « bonus » (notez les guillemets). Ce jour-là, c’était des pompes, push-up pour les intimes.

    Au début, je les faisais façon débutant niveau moins 3 sur l’échelle des débutantes en reprise d’activité sportive : à moi les pompes sur le mur. Ca suffisait pour me courbaturer. Puis, j’ai monté le niveau, et je les faisais enfin au sol, mais sur les genoux. Ca suffisait pour me donner l’envie de mourir. Puis, vient ce jour, où les pompes au sol sur les genoux passent crème ! Dans un élan d’adrénaline, je me décide à tester les vraies pompes. C’est parti, je me mets en planche, je gaine tout le corps, et je descends… Et je reeeeemonte ! Oui, aussi difficile que ça. Mais je remonte quoi ! Puis, je redescends et je reeeeemonte ! (toujours difficile !). Puis, je m’écroule ! Rien à faire, je viens de faire mes deux premières vraies pompes, validées et homologuées par Aurélien ! J’oublie mes courbatures, je rentre chez moi telle une gamine de CE2 qui ramène une gommette verte, et je montre ça à ma mère ! Mon petit frère arrive, et lui aussi a droit à la démonstration. Mon père arrive… Et pour lui, c’est déjà trop tard. Jamais deux sans trois… Sauf pour les pompes ! J’avais plus les bras.

    Gardez latêtefroide,

    AA

    Cet article a été posté le Dimanche 20 novembre 2016 à 19 h 53 min et est rangé sous Je raconte ma vie. Vous pouvez suivre toutes les réponses à cet article à travers le RSS 2.0 Flux. Vous pouvez sauter la fin et laisser une réponse. Les Pings ne sont pas autorisés.
  • 0 commentaires

    Jetez un oeil à quelques-unes des réponses que nous avons eu à cet article.

  • Laisser un commentaire

    Faites-nous savoir ce que vous pensez .

  • Nom(obligatoire):

    Adresse de contact(obligatoire):

    Message:

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus